Mutisme sélectif (ou électif)


Le mutisme sélectif se définit comme un refus de parler persistant dans des situations sociales spécifiques (ex : à l'école, avec les compagnons de classe) qui l'exigent, alors que la personne parle dans d'autres situations.  Pour être considéré du mutisme sélectif, ce refus de parler doit compromettre la communication sociale ou les réalisations scolaires ou professionnelles.  Il doit persister plus d'un mois (sans être limité au premier mois de fréquentation scolaire).  De plus, le refus de parler ne doit pas être causé par un manque de connaissance ou d'aisance face au langage expressif requis dans cette situation sociale.  Finalement,  le problème ne peut s'expliquer par un trouble de la communication (ex : bégaiement) et ne survient pas exclusivement à l'intérieur d'un trouble envahissant du développement, d'une schizophrénie ou d'un autre désordre psychotique.

Le mutisme sélectif est apparemment rare et se retrouve chez moins de 1 % des personnes vues dans les services de santé mentale.  Il apparaîtrait habituellement chez les enfants de moins de 5 ans, mais pourrait être porté à l'attention des services médicaux seulement après l'entrée à l'école de ceux-ci.  La persistance dans le temps du mutisme sélectif serait variable.


Un site à consulter: Ouvrir la voix